Ce blog n’est pas mon premier. Loin de là. La folie des blogs m’a envahi depuis quelques temps déjà. Le précédent blog avait le même non que celui ci. Je l’aimais bien aussi. Du coup, j’ouvre une nouvelle rubrique – Archives (en fait, je vais rediffuser des articles qui avaient déjà été publiés dans le précédent blog).
Cet article avait été diffusé à l’occasion d’un concours par Madame Le Figaro dont j’étais une des finalistes. Le sujet étant Festival.  Let’s go :)

* * *

 

Sans titre 1« Am enjoying a relationship with two men simultaneously – the First is called Ben, the other, Jerry « 

Célibataire endurcie, j’ai enfin décidé après quelques mois, pour ne pas dire années, de trouver l’âme sœur. Je rêve d’un bel Apollon, un homme qui ouvrirait mes pots de confitures, qui sortirait les poubelles, qui me réchaufferait le lit, qui m’offrirait des fleurs et qui danserait comme Hugh Grant ( extrait indispensable à regarder ) dans Love Actually . Alors sur les conseils de mes meilleures amies, j’ai rapidement compris que plusieurs solutions s’offraient à moi.

 

La rencontre en corps en corps – le speed dating : Assise sur une petite chaise en face d’une petite table avec une bougie, j’attends sagement les instructions. Rencontres de plusieurs prétendants en quelques minutes – le seul mot d’ordre : intriguer ( pour être certaine d’avoir un second rendez-vous, le but ultime ). Décider à mettre toutes les chances de mon côté, je choisis alors de sortir le grand jeu : yeux de biche, talons hauts et voix sensuelle ( enfin j’ai fait de mon mieux hein ? ).

L’homme en face de moi me décrit alors sa collection de reptiles et de cartes de football, je jette un coup d’œil à ma collègue de table qui avait l’air emballé par ces rencontres courtes mais intenses ! Quelques minutes plus tard, un autre homme me prit pour sa psy en me détaillant ces différentes ruptures amoureuses. Comme au supermarché, beaucoup de choix mais rien d’intéressant.

 

Plus distant mais certainement plus efficace – le site de rencontre : Je m’inscris, c’est gratuit pour les filles, sommes nous des appâts pour ces bels âtres ?! C’est plus rapide et plus simple que dans la « vraie » vie, les hommes affluent de toute part .. Après avoir discuté et parlé de nos passions réciproques, une rencontre réelle s’impose – il s’avère que le beau chef d’entreprise n’était pas ce qu’il prétendait, que le prétendu sportif n’avait pas dû faire plus de 10h à la salle de gym .. je témoigne à écriture découverte mais n’en dirais pas plus pour me préserver.

 

Tous les lieux étaient devenus pour moi l’espoir de rencontrer quelqu’un – salle d’attente chez le dentiste, supermarché du coin ,et même au karoké du « chinois tout à volonté » près de chez moi… non non je ne suis pas désespérée. Ma ligne de conduite, ce proverbe chinois qui me guide dans ma quête –  » Nourrir l’ambition de son coeur, c’est porter un tigre dans ses bras !  » J’ai pas tout saisi mais le tigre est mon ami.

 

Trois mois plus tard ..

Huit heures du matin un dimanche, on sonne à ma porte. Eblouie, stupéfaite !!

C’était un festival d’Apollon derrière ma porte. Une vingtaine d’hommes tous plus beaux les uns que les autres avec l’air un minimum intelligent, attendaient en file indienne et tout ça pour moi.

« Bonjour, j’ai vu votre petite annonce … 

pour la voiture que vous mettez en vente, je vois qu’on est beaucoup sur le coup, je peux la voir? »

 

Publicités