Etape finale

L’étape de la valise

Alors ça y est, vous avez matché (ce qui veut dire que vous avez enfin dit OUI ! Non rassurez vous, pas encore de mariage à l’horizon mais vous avez accepté d’aller dans cette famille  avec qui vous parlez depuis quelques semaines déjà). Le grand départ est proche et vient le tour d’une dernière étape non négligeable. La valise ! Vous n’auriez jamais pensé avoir comme ennemi numéro 1 cet objet carré à roulettes. Et pourtant, la valise va vous hanter pendant plusieurs semaines.

a55a2cd7d7d1f4a90b7ac31fabc5dee0-Pinterest Picture- 

Equation de base. Un an = Une valise.

Non mais Allô quoi, t’es une fille, tu pars un an et t’as qu’une valise. Non mais Allô quoi. Et bien oui très cher(e), une au pair est une fille (ou un garçon mais c’est plutôt rare et j’imagine que le problème de la valise se pose moins) qui doit partir un an avec une seule valise, de 23 kilos s’il vous plait (Equation de base. Poids d’une valise vide dite « légère » = 5 kilos. 23-5= 18. Reste 18 kilos de fringues. Peur. Cauchemar. Sueur froide. Bienvenue cher(e) au pair.)

Vient maintenant la minute blonde – Comment caser toute sa penderie dans sa valise?

Bah oui, nous avons beau savoir qu’il ne sera pas possible de tout amener, il y a malgré tout cet instinct de survie qui apparait.

Et c’est la que deux groupes d’au pair apparaissent. Numéro 1, Les chanceuses, elles partiront au soleil, elles auront donc 18 kilos de maillots de bain, shorts, t-shirts et sandales. Ais-je besoin d’en dire plus ? Point négatif, les chanceuses représentent environ 10% des au pair. Les autres (dont j’ai fait parti) auront donc 18 kilos pour caser l’hiver (manteaux, bottes, pantalons, pulls, après-ski, luge, ski ou snowboard, patins à glace) et l’été! Exemple de base. Chicago, -10°c l’hiver, 30°c l’été, Enjoy!

Après toutes ces nuits de cauchemars à propos de cette valise, il est enfin temps de partir et donc de la fermer! (la valise bien sur). Etape plus que difficile, vous avez déjà vécu ça j’en suis certaine, sauter/s’allonger sur cette pauvre petite pour arriver tant bien que mal à la fermer.

Tu en as fini enfin ! Bravo. Clap, Clap, Clap.

A un detail près, as-tu pensé à la peser ? Tu ne te rappelles pas ? Les 23 kilos? Alors là, tu as juste envie de pleurer, tu soulèves la bête et là c’est le DRAME = 30 kilos. Tu ne comprends pas,  tu avais pourtant fait du tri, pris 6 pantalons, 8 paires de chaussures, 2 manteaux, 4 sacs … Tu en enlèves un peu. 26 kilos. Et bien tant pis, on verra bien à l’aéroport.

Bienvenue à l’aéroport. Pesée de la valise. 26 kilos. Deux cas possibles, tu fais les yeux doux et tu expliques que tu pars pour un an avec une seule valise, ils sont gentils, ça passe mais c’est plutôt rare. Sinon, ils te demandent d’enlever des affaires de la valise pour l’alléger (et chose absurde, tu as la possibilité de mettre ces affaires dans ta valise cabine ou ton sac à main. WTF! Que les affaires soient dans la grande valise ou la petite valise, je ne vois pas le problème. Suis-je la seule?). Tu es donc obligée d’ouvrir ta valise au milieu de l’aéroport, exposant ta collection de petites culottes à tout le monde. Je vous laisse imaginer la suite.

Enfin les 23 kilos. Ta valise part. Tu esperes qu’elle ne se perdra pas en route, car toute ta vie est dedans. Etrange comme ta pire ennemie depuis quelques semaines devient alors ta meilleure amie.

En route pour un an vers les Etats-Unis baby, c’est parti pour un an de folie…

Publicités