bloc note d'une fille au pair à Chicago

Fin de l’aventure

Posted on 29 septembre 2013

DSC_0789-001

-Le Grand Canyon avec les copines, Juillet 2013-

Après quelques mois sans quasiment aucune nouvelle sur ce blog, je reviens enfin.
Un retour d’autant plus marquant puisque je vous écris de France!
Je suis enfin rentrée (ll y a de cela 1 mois et demi) de mon année aux Etats-Unis après un an de vie là-bas.

Bilan de la vie d’Au pair
Une année très enrichissante. J’y ai appris sur moi même, sur les autres et sur la vie en générale. Tout n’a pas été facile pendant cette année mais à la fin je n’en garde que du positif. J’ai une seconde famille aux USA car les liens que nous avons tissé ensemble sont des liens à vie. Bien évidemment, j’ai progressé en Anglais mais cette aventure m’a apporté bien plus. Je vois la vie différemment maintenant, je n’ai plus peur, je ne suis plus anxieuse, j’ai juste envie de vivre ma vie à fond dorénavant! Une de mes nouvelles expressions favorites :
« Un peu de folie, on ne vit qu’une fois ! »

Le départ
Les jours avant le grand retour ont été très difficiles. Il a fallut dire au revoir aux personnes qui ont partagé ma vie pendant un an; ma famille d’accueil, mes amis, la ville qui m’a accueilli (Chicago) … Ma phrase favorite a été « Ce n’est pas un au revoir mais juste un à bientôt« .

Le retour en France
Il a été difficile les premiers jours. Je me suis sentie mal, la fatigue, le jet lag n’a pas aidé. Passé ce cap, je me suis bougée. J’ai cherché du travail, commencé à réfléchir au sujet de mon futur mémoire, revu beaucoup d’amis. Et je peux le dire maintenant après plus d’un mois en France, ça va! Bien évidemment que les Etats-Unis me manquent, c’était un rêve d’y vivre, de vivre mon American Dream, et c’est ce que j’ai fait. Je n’ai aucun regret. Je ne sais pas ce que l’avenir me réserve mais une chose est certaine, je reviendrai vivre aux Etats-Unis.

Conseils pour de futur(e)s au pair Ne pas hésiter et foncer ! Certes, ce ne sera pas facile tous les jours, les démarches pour partir sont longues. Mais lorsque l’on met de côté tous ces petits aléas, on comprend bien que ce que nous vivons est unique. On en sort grandi. Une expérience comme celle ci nous change à vie ! Je ne peux que conseiller de partir loin de ces repères pendant une longue période. Et alors on commence à comprendre à quoi correspond le mot vivre. Ce sentiment de réussir quelque chose par soi-même et seulement pas soi-même, sans l’aide d’une tierce personne, c’est plaisant.

You only live once. USA, I love you. I will be back really soon.